Comprendre l’adénome prostatique et ses symptômes

Noter cet article
Comprendre l’adénome prostatique et ses symptômes

L’adénome prostatique, également appelé hypertrophie bénigne de la prostate, est une condition courante chez les hommes de plus de 50 ans. Il se produit lorsque la prostate se développe et comprime l’urètre, entraînant des symptômes urinaires.

Dans cet article, nous allons discuter de l’adénome prostatique et de ses symptômes, ainsi que des options de traitement disponibles.

Qu’est-ce que l’adénome prostatique ?

L’adénome prostatique est une croissance non cancéreuse de la prostate. La prostate est une petite glande située sous la vessie et entoure l’urètre, le tube qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur du corps.

Normalement, la prostate atteint environ la taille d’une noix chez les hommes adultes. Cependant, chez les hommes atteints d’adénome prostatique, la glande commence à se développer et peut atteindre la taille d’une orange.

Lorsque la prostate se développe, elle peut commencer à comprimer l’urètre, entraînant des symptômes urinaires.

Quels sont les symptômes de l’adénome prostatique ?

Les symptômes de l’adénome prostatique peuvent varier d’une personne à l’autre, mais les symptômes communs comprennent :

– Besoin fréquent d’uriner, en particulier la nuit (nycturie)
– Difficulté à commencer à uriner
– Affaiblissement du jet urinaire
– Besoin de pousser pour uriner
– Sensation de vidage incomplet de la vessie
– Gouttes de sang dans l’urine

Ces symptômes peuvent affecter la qualité de vie et le bien-être général d’un homme. La gravité des symptômes peut varier, allant d’une légère gêne à des symptômes plus sévères.

Comment diagnostique-t-on l’adénome prostatique ?

Si vous présentez des symptômes d’adénome prostatique, votre médecin peut effectuer un examen physique de la prostate. Pendant l’examen, le médecin insérera un doigt ganté dans le rectum pour sentir la prostate.

Lire aussi :  La cigarette électronique CBD : Qu'est-ce que c'est et comment ça fonctionne ?

En outre, votre médecin peut effectuer un test sanguin appelé dosage de l’antigène prostatique spécifique (PSA). Les niveaux élevés de PSA dans le sang peuvent être un signe de cancer de la prostate, il est donc important que votre médecin interprète les résultats de ce test.

Dans certains cas, votre médecin peut vous prescrire un test appelé uroflowmétrie. Ce test mesure le débit urinaire et la quantité d’urine résiduelle dans la vessie.

Si votre médecin soupçonne des symptômes graves, il peut vous recommander une biopsie de la prostate. Cela implique de prendre un échantillon de tissu de la prostate et de l’examiner en laboratoire.

Comment traite-t-on l’adénome prostatique ?

Le traitement de l’adénome prostatique dépend de la gravité des symptômes, de la taille de la prostate et de l’état de santé général de l’homme.

1. Approches non chirurgicales

Si les symptômes ne sont pas graves, votre médecin peut recommander une approche non chirurgicale telle que :

– Attente vigilante : dans certains cas, les symptômes peuvent ne pas être très gênants, de sorte que votre médecin peut vous conseiller d’attendre et de surveiller l’évolution de la condition.
– Médicaments : votre médecin peut vous prescrire des médicaments qui aident à soulager les symptômes en réduisant la taille de la prostate ou en relaxant les muscles de la prostate et de la vessie.
– Cathéter urinaire : dans les cas où l’urètre est trop comprimé, votre médecin peut vous recommander un cathéter urinaire pour vider la vessie.

2. Approches chirurgicales

Si les symptômes sont graves, votre médecin peut vous recommander une intervention chirurgicale pour enlever une partie ou la totalité de la prostate. Les options chirurgicales comprennent :

Lire aussi :  Bienfaits du CBD pour les chiens : Tout ce que vous devez savoir

– Résection transurétrale de la prostate (RTUP) : cette procédure consiste à insérer un instrument appelé résectoscope dans l’urètre pour couper une partie de la prostate qui comprime l’urètre.
– Adénomectomie : cette procédure consiste à retirer toute la prostate à travers une incision abdominale ou périnéale.
– Vaporisation de la prostate : cette procédure utilise un laser pour vaporiser la prostate.

En conclusion, l’adénome prostatique est une condition courante chez les hommes de plus de 50 ans. Les symptômes urinaires peuvent varier d’une légère gêne à des symptômes graves qui peuvent affecter la qualité de vie. Il existe des approches non chirurgicales et chirurgicales pour la gestion de cette condition, et le choix de l’approche dépendra de la gravité des symptômes, de la taille de la prostate et de l’état de santé général de l’homme. Il est important de consulter un médecin dès que possible si vous présentez des symptômes d’adénome prostatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *